Respirez-vous comme il faut ? La respiration cycles de la vie…

bannière-inscription-eveil-

savoir respirer

Qui aurait pu imaginer qu’on en viendrait un jour à se poser cette question.

Et bien, figurez-vous que depuis des milliers d’années, des civilisations anciennes se sont occupées de promouvoir la respiration consciente. D’après les Âyurveda, le prana ou énergie universelle de vie est véhiculé par la respiration dans tout le corps.

Elle revigore l’organisme, nourrit les cellules et permet l’évolution spirituelle de l’homme. On pourrait donc dire que ce qui distingue l’homme de l’animal, c’est qu’il ne se contente pas de respirer instinctivement.

En fait, il semblerait que l’homme est découvert qu’on pouvait atteindre des états modifiés de conscience par le contrôle de la respiration.

Des livres entiers y ont été consacrés depuis la nuit des temps. Le yoga y consacre un intérêt particulier, les peuples les plus reculés de la Terre jouent avec le souffle pour chasser les démons, aspirer la vie, recréer l’équilibre intérieur.

Nous-mêmes, parfois spontanément, après que nous ayons eu peur, contrôlons notre respiration pour réduire le rythme cardiaque et retrouver le calme.

La respiration a donc un impact véritable sur notre organisme, puisqu’elle peut modifier le rythme cardiaque. Mais ce n’est pas tout. Bien respirer répond à d’autres exigences, comme de produire l’extase. C’est en tous les cas, ce que rapportent diverses cultures et croyances. Dans le tantrisme, par exemple, ils considèrent que la respiration liée à l’acte sexuel peut augmenter l’orgasme.

Le Rebirth utilise des techniques respiratoires pour provoquer des réactions émotionnelles. Un accompagnant se doit de guider le patient et l’aider à retrouver une respiration naturelle après la période de transe.

Il apparaît donc clairement que bien respirer peut avoir des répercussions positives sur le corps, mais aussi, sur l’esprit. La relaxation n’a pas la prétention de vous amener jusqu’à l’extase, néanmoins, elle a tout le pouvoir de vous faire tomber la pression, le stress et les tensions de vos journées harassantes.

Nous pourrions presque considérer la respiration consciente comme une technologie ancienne, capable de nous révéler de nouvelles possibilités pour notre corps. Nous n’exploitons que 10 à 20 % de notre cerveau. Certaines tribus prétendent que la respiration peut augmenter le pouvoir mental, la perception, la clairvoyance.

Ne peut-on pas imaginer que l’oxygénation du cerveau procurée par la respiration consciente puisse être le moyen de le développer au maximum de ces capacités ?

 

Les cycles de la vie

Tout a un commencement et une fin. La vie humaine commence avec une profonde inspiration. L’air rentre pour la première fois dans les poumons et c’est par ailleurs, la raison pour laquelle le nourrisson pousse un cri et pleure. Au moment de mourir, peu importe la cause de la mort, la vie humaine se termine par une dernière expiration. C’est un dernier souffle que certains aiment appeler le dernier soupir.

Voilà un cycle qui détermine à lui seul le contenu rythmique de notre vie. Nous sommes des êtres de respiration. Ce mouvement nous enseigne comment nous devons fonctionner. Une phase ascendante suivie d’une phase descendante que l’on peut aisément comparer à une phase de croissance suivie d’une phase de décroissance ; grandir et vieillir. On peut continuer ce genre d’analogie avec les phases de travail et de repos, de réveil et de sommeil…

Les hindous considèrent que la vie de l’homme se compte en respiration. Ils prétendent que nous n’en avons qu’un nombre déterminé avant de naître. Nous devons entendre par respiration, un souffle entier, donc, contenant l’inspiration et l’expiration.

Les hindous pratiquent donc la respiration consciente et peuvent, s’ils le souhaitent, prolonger leur vie grâce au contrôle qu’ils exercent sur leur souffle.

L’observation des cycles respiratoires a permis de constater un phénomène rythmique bien précis qui se distingue par l’état émotionnel dans lequel se trouve l’individu. On peut en faire la description suivante :

– Quand une personne est excitée ou hyperactive, on remarque que sa respiration est rapide. Elle se localise plus spécifiquement au niveau de la cage thoracique.

– Dans le cas où la personne est détendue, profondément relaxée, sa respiration est calme, tranquille et régulière.

– Si la personne est angoissée ou affolée, sa respiration devient haletante, rapide, saccadée, interrompue par la toux. Toutefois, si elle contrôle sa respiration, si elle parvient à la rendre plus calme et régulière, insistant bien sur les phases de l’inspiration et de l’expiration, elle peut à nouveau contrôler ses émotions et retrouver un état normal. Elle pourra ainsi faire face à sa crise d’angoisse.

Le pouvoir de la relaxation consiste justement à renverser le pouvoir des émotions néfastes et à nous rendre plus à même d’y répondre d’une manière adulte et responsable

Alors dites nous, Savez-vous respirer

bannière-inscription-eveil- banièrre-468x60-abon-conf

Incoming search terms:

    Comments

    commentez sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

bannière-inscription-eveil-