L’expérience de la dualité, un cadeau de l’univers 3/7

bannière-inscription-eveil-

La dualité, l’expérience de la vie

Expériementer la vie

est un exercice bien difficile

sauf si on accepte la dualité

en tant qu’expérience

 

 

 

La dualité au cœur du miracle

Le jour et la nuit se succèdent et forment ce que l’on appelle une journée. La pluie, le beau temps, la neige, le vent, les bourrasques, la brise, les tempêtes, les grandes chaleurs forment à leur tour les saisons. L’homme et la femme, le mâle et la femelle, la lumière et les ténèbres s’opposent et pourtant, dans un élan d’amour s’accouplent et forment une union parfaite, un lien unique, un couple et un orgasme cosmique.

Tout semble s’opposer dans la nature, se repousser et pourtant, alors qu’on ne s’y attend pas spécialement, s’unir aussi, s’accoupler, se confondre en un puissant orgasme donnant naissance à une réalité nouvelle.

L’homme et la femme forment une famille, la lumière et les ténèbres donnent la création, le male et la femelle permet la continuité des espèces.

Et si le miracle c’était précisément cette union presque inespérée de la dualité ? Alors que tout semble s’opposer dans cet univers, des unions se créent et à partir d’elles des naissances, des réalités, des univers nouveaux.

Si de la dualité qui nous anime, de tout ce qui nous oppose et qui au cœur de notre être nous perturbe, s’unit les énergies du yin et du yang, peut-être pouvons-nous être alors témoins d’un miracle.

Peut-être que le miracle se produit à tous les instants et que nous ne le voyons pas. Peut-être nous faut-il aiguiser notre capacité à voir, à sentir avec tous nos sens pour réaliser que la vie n’est rien de plus que l’expression d’un miracle, d’une incroyable conséquence inattendue et donc miraculeuse du néant. De ce néant à partir duquel ont jailli le big-bang, la création, l’expansion toujours constante de notre univers.

Et si la dualité n’était rien d’autre qu’une sorte de dynamo toujours active pour apporter le mouvement. Ce mouvement comme condition sine qua non de la réalité, du temps et des dimensions qui préfigure notre univers.

Alors, la vie serait elle-même un miracle et tout ce qui la compose. Nous ne saurions peut-être pas où nous allons, et pourquoi nous y allons, mais il nous appartiendrait de faire de cette vie un miracle ou un chaos.

Qu’allons-nous décider de faire ?

 

La non-dualité

Comprendre que notre monde est basé sur le phénomène même de la dualité c’est admettre que la non-dualité semble absolument impossible. C’est probablement vrai, et pourtant, le même principe qui sous-tend la dualité donne naissance à la non-dualité.

Il fallait pour que le monde soit possible que la dualité règne et que le danger soit constant. La vie et la mort devaient donner l’impression d’être totalement séparée l’une de l’autre, une espèce d’antinomie.

Et à en croire notre évolution, le précepte a bien marché. Nous avons cru que la dualité était le seul principe de ce monde. Heureusement, ce n’est pas non plus la réalité de tous les êtres humains.

Le Tao rapporte que la non-dualité est possible, qu’il s’agit de l’union du yin et du yang. Et que ce principe ultime est une réalité permanente sans quoi le monde n’existerait pas.

Alors, pourquoi peinons-nous tellement à le voir ?

C’est en fait à cause des énergies qui nous animent. Nous naissons avec un système énergétique très précis qui est censé nous élever au stade d’être conscient.

Nous aurions en nous un système de sept chakras. Ces chakras représentent des points énergétiques, comme une espèce de concentration d’énergie en un point précis du corps où l’énergie circule. C’est pourquoi en sanscrit, le mot chakra signifie « roue ».

Le premier chakra se situerait au niveau du périnée. On l’appelle chakra racine. Il est de la couleur rouge et c’est de lui que vient le principe même de la dualité. Il nous sert de conscience pour éviter le danger et pour nous permettre de survivre.

Vient ensuite le deuxième chakra, que l’on nomme sacré. Il est de la couleur orange. Il concerne les émotions, les premières expériences sensuelles liées au plaisir et non seulement à la reproduction.

Le troisième chakra est de couleur jaune et correspond au plexus solaire. Il vient nous donner la dimension de notre individualité. C’est l’endroit où se trouve notre humanité.

Le quatrième chakra correspond à celui que les maîtres, les sages et les chamans atteignent pour aider notre humanité à grandir. C’est le chakra du cœur et sa couleur est représentée par le vert émeraude.

Le cinquième chakra est celui de la gorge, sa couleur est bleue et il représente l’expression et la création.

Le sixième est attribué au chakra du troisième œil et comme son nom l’indique, il permet la clairvoyance. Sa couleur est le bleu indigo.

Enfin, le septième chakra est celui représenté par le coronal. Il est de couleur violette et signifie l’entrée dans la dimension nouvelle, le contact avec le divin.

Dès que l’homme parvient à franchir le quatrième chakra, il est propulsé jusqu’au niveau du troisième œil en attendant que l’humanité soit en mesure de le rejoindre.

Dès le chakra du cœur, il nous faut être en mesure de faire l’expérience de la non-dualité.

 

Pourquoi je vous explique tout cela ?

J’aimerai vous faire prendre conscience de votre être véritable, de votre réelle raison d’être, vous faire découvrir à quel point le monde est ce que nous en faisons.

L’heure est venu mes amis de nous unir dans la joie pour célébrer un monde nouveau, celui de la non contrainte, de la non violence, celui de la liberté d’être et d’exprimer son intention.

Je vous livre tout cela pour vous dire que les possibilités sont infinies, que votre seule limite est celle que vous accepter.

 

Avoir conscience de la dualité pour rechercher l’unicité

L’expérience de la vie humaine est d’une richesse incalculable, comme vous pouvez le constater chaque jour est une succession de choix entre des contraires, cet exercice quotidien nous permet d’avancer en conscience, seul le mental nous empêche de voir la richesse de cet apprentissage, le jugement selon des valeurs sociétales, religieuses, politique, exct, est le voile qui masque la vérité.

La connaissance est en vous ou plutôt tel que je l’ai abordé dans les articles précédents, vous y avez accès autant que vous voulez. Cette base de donnée universelle que l’on nome l’akasha est accessible à tous sans restriction, comment croyez-vous que les inventions sont possibles si ce n’est que par la consultation à un moment précis d’un savoir supérieur et disponible.

L’expérience de la vie que chacun d’entre nous connaît vient enrichir cette base de donnée universelle, vous participez par vos expériences individuelles à la résonance de celle-ci.

Voilà votre mission ici bas, expérimenter la vie, nous sommes une sorte de sonde doué d’un libre arbitre afin d’ouvrir le plus possible le domaine du possible.

Dans cette approche, vous comprenez que se plaindre ou refuser ce cadeau est vraiment dommage.

Vous pouvez également comprendre que tout vous est possible puisque que le seul but est d’expérimenter.

Cependant j’aimerai attirer votre attention sur un point extrêmement important, c’est la charge émotionnelle avec laquelle nous vivons nos expériences individuelles.

En effet l’akasha est un champ d’énergie et comme tout champ énergétique il est magnétique et par conséquent polarisé.

Cette polarité + / – ou bien et mal, yin et yang vous permet en fonction de votre propre polarité d’attirer à vous les données de même nature.

Votre polarité ou votre fréquence, est haute quand vous vous rapprochez de l’amour et base quand vous ressentez la peur, vous avez alors accès à la partie de l’akasha qui correspond.

Plus important encore, si c’est nous qui alimentons l’akasha par nos expériences de vie, il est important de l’enrichir grâce à des expériences de résonance et de vibration haute. Pourquoi ?

 

C’est logique plus l’akasha sera sur une haute vibration, plus notre monde connaîtra des moments merveilleux, hautement vibratoire.

 

Voilà pourquoi je vous parle tant de spiritualité dans l’approche de la loi d’attraction, c’est pour élever votre niveau de conscience, pour élever votre taux vibratoire et ainsi vous permettre d’atteindre des sommets au niveau de la connaissance de soi et de l’univers.

Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas

Les anciens le savaient, cette phrase veut tout dire, mais comme nous sommes dans l’ère du mental, de l’intelligence, nous avons admis que seule la science pouvait démontrer ce qui est.

Pourtant les anciens en savaient bien plus que nous sur l’univers et ses lois, il suffit de regarder et d’accepter ce que nous voyons, ce que nous ressentons comme étant réel.

Hors c’est tout le contraire, nous nous efforçons de démontrer que la réalité de l’univers est physique, matérielle et pas spirituelle.

Des textes anciens nous en déformons les messages car nous pensons à tord que nos ancêtres ne connaissez pas la science comme nous la définissons et par ce fait ils étaient limités dans leur approche de la connaissance.

Ont ne trouve nul part d’explication mathématique, physique dans les textes anciens, ils expriment ce qui est, c’est tout, sans explications détaillées et chiffrées, sans preuve mathématique.

Nos esprits modernes ne peuvent comprendre cela, c’est pourquoi il est si important de différencier le penseur, le mental de cette autre partie de nous même qui est notre corps énergétique, notre âme, cette autre réalité qui sait tout grâce au lien universel qui permet à chaque particule de communiquer et de s’assembler selon notre volonté.

Qu’est-ce que l’intelligence ?

L’instruction ?

Avoir fait des études ?

La science ?

Personnellement je n’ai pas fait d’étude, et comme beaucoup d’autres hommes avant moi, pendant et après, je sais, je ressens en moi la faculté qui me permet de savoir tout ce dont j’ai besoin, il n’y que mon mental qui peut remettre en question ce savoir car mon esprit logique, conditionné par notre mode de perception me dit que ce n’est peut être qu’une illusion.

Qu’elle est l’illusion alors ?

Au-delà de mes cinq sens je sais ou est la vérité…

 

La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que la science, la physique quantique est en train de démontrer que les anciens textes sanscrits contiennent tout le savoir, toute la vérité sur la réalité de ce que nous sommes.

 

Alors selon vous, quel est donc le miracle de la vie ?

 

Suivez le fil des 5 articles sur la conscience

 

bannière-inscription-eveil- banièrre-468x60-abon-conf

Incoming search terms:

    Comments

    commentez sur Facebook

2 Commentaires

  1. merci mrs enzo ventura pour ce sujet ,si je comprends donc le non-manifesté s’est manifesté c’est à dire du caché à l’apparent. Mais est-ce-que ce mouvement est irréversible, y aura-t-il le mouvement contraire quand vous parlez de l’union du ying et yang? comme le contraire d’une explosion (implosion) par exemple! merci de nous éclairez je vous souhaite beaucoup de lumière de la part de DIEU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

bannière-inscription-eveil-