La mémoire et le cerveau une selection subtile 2/7

bannière-inscription-eveil-
La mémoire akasha

Notre cerveau

est conditionné pour permettre

une prise de conscience évolutive

 

 

La bonne nouvelle, c’est qu’on oublie !

S’il nous est donné d’oublier, de perdre la mémoire, de ne pas restituer les souvenirs avec exactitude, c’est que notre cerveau a prévu de nous protéger et de nous libérer de nos limitations.

Ce qu’il faut précisément savoir, c’est que notre cerveau à une fonction qui lui est bien particulière et surtout principale. Cette fonction, c’est de nous sauver, de nous préserver et de survivre quoiqu’il en coûte.

Ne vous attendez donc pas à ce qu’il vous rapporte les événements du passé avec exactitude, car cela signifierait que vous n’avez pas grandi, ni même muri depuis la fois précédente.

La façon dont vous regarder le monde aujourd’hui est forcément différent depuis hier. Chaque instant, votre compréhension du monde et vos perceptions elles-mêmes changent et évoluent.

Elles se réactualisent et s’équilibrent avec la complexité qui vous lie à l’univers. Votre cerveau le sait, et il ne peut en aucun cas vous restituer le passé selon l’image que vous vous en faisiez alors au risque de régresser et de ne jamais connaître d’avenir.

Rien n’est figé, pas même la vérité. Elle est elle-même sujette aux fluctuations.

Et comme dirait Sogyal Rinpotché ou un autre sage Tibétain :

« Il n’y a que le changement qui ne change pas ».

N’est-ce pas déstabilisant tout ça ?

Je pense que oui, ça l’est, mais c’est aussi merveilleux et plein de promesses.

Grâce à cette impossible stagnation, autant dire, grâce à l’impermanence, tout devient possible. La seule difficulté, consiste à comprendre ce que contient ce tout.

Est-ce un tout chaotique ou un tout plein d’espoir ?

Que souhaitez-vous que ce « tout » contienne, ce possible, ce tout est possible ?

 

Reconnectez-vous à la conscience universelle

La bonne nouvelle, c’est que vous devez oublier tout ce que l’on vous a raconté depuis que vous êtes enfant. Vous devez désapprendre et commencer à comprendre à travers votre expérience et le vécu.

Non pas votre vécu égotique ou égocentrique, mais votre vécu universel, en relation avec le monde, avec l’autre, l’être aimé.

Comprendre comment l’amour est au cœur du mouvement et alors, comprendre que le mouvement et l’amour ne font qu’un. C’est pour cette raison que seuls le mouvement ou l’amour ne changent jamais.

Chaque jour se répète le même mouvement, le même courant, chaque matin le soleil se lève et c’est toujours le même, cette constance est perceptible par chacun d’entre vous, c’est votre mental qui cherche constamment le changement car il n’est pas satisfait de ce qu’il à, de ce qu’il perçoit à travers les filtres sociétaux, religieux ou issu de votre éducation, de votre niveau de conscience limité au résonnement.

Au-delà du penseur il à une autre dimension, qui est permanente et constante, celle du sentiment universel qui est l’amour inconditionnel.

Cela est en vous comme le soleil se lève tous les matins, tantôt rayonnant, tantôt masqué par les nuages, mais présent toujours…

Si vous pouviez prendre conscience de cette relation avec l’univers, de ce battement de cœur, de ce son permanent et subtil, vous ne rechercheriez plus le changement car vous seriez satisfait d’être.

Tout est mouvement dans l’univers, constant et présent, à la fois en extension et en compression, mais toujours plus vaste en perpétuelle croissance.

Ainsi est la conscience à l’image de l’univers…

 

La conscience collective

Certains vous parleront de l’akasha, d’autre de la conscience collective, d’autres encore, d’une mémoire intrinsèque à l’univers. Mais, cette mémoire, cet akasha ou conscience collective, contient-elle le détail de notre histoire passé, histoire de l’humanité, de la création, de la vie ?

Comment peut-on imaginer que la mémoire soit inscrite dans quelque chose qui n’est pas un cerveau, un système nerveux, une sorte d’électricité neuronale ?

Des scientifiques comme Rupert Sheldrake pensent que la mémoire ne se localise pas dans le cerveau, mais plutôt dans un champ qu’il nomme morpho-génétique ou morphique.

Ce champ serait présent avant, pendant et après nous. Il contiendrait l’espace dans lequel on évolue, nous donnant notre forme et notre développement. En somme, il contiendrait la mémoire dans laquelle notre cerveau viendrait à puiser tous les détails dont il a besoin pour nous permettre de vivre, de construire et de créer.

Il prétend que notre cerveau fonctionnerait un peu comme le ferait une télévision.

Alors que les éléments technologiques assemblés permettent de capter une émission, un film ou un documentaire que l’écran restitue, la télévision ne contient pas pour autant les images en elle.

Notre cerveau fonctionnerait de la même manière. Tout l’assemblage des neurones, des cellules, du cortex, des hémisphères, du tronc, etc. serait uni pour capter la mémoire contenue dans le champ morphique qui nous environne.

Ainsi, en serait-il de la mémoire de tous les hommes, de tous les animaux, de tous les végétaux et de toute la nature et donc pour finir, des étoiles, des astres, des galaxies et de tout l’univers.

Si une telle mémoire existe vraiment, il nous serait alors possible un jour d’envisager de la consulter, non seulement la nôtre, mais celle de l’univers. On pourrait parfaitement imaginer communiquer autrement avec la nature, les plantes et les cieux.

Ne serait-ce pas ce que les chamans font déjà ?

Un anthropologue de renom, Jeremy Narby, nous dit que notre ADN contiendrait lui aussi la mémoire de l’univers. Qu’il serait le meilleur réceptacle pour contenir autant de mémoire que contient l’univers !

C’est encore un autre scientifique qui parle de l’ADN comme corps de conscience. Il stipule que les 97 % de l’ADN que l’on n’attribue à rien seraient constitués sur les bases du nombre d’or et formerait la conscience de l’être.

C’est donc tout un programme qu’il nous faut sans doute explorer, si l’on veut comprendre que la vie est un miracle et que le miracle c’est peut-être nous !

 

Suivez le fil des 5 articles sur le miracle de la vie

bannière-inscription-eveil- banièrre-468x60-abon-conf

Comments

commentez sur Facebook

2 Commentaires

  1. Merci pour tes nouveaux articles que je lis toujours avec autant de plaisir et de curiosité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

bannière-inscription-eveil-