Le miracle est-ce votre illusion ou votre réalité ? 7/7

bannière-inscription-eveil-
le miracle la vie

Croyez-vous aux miracles ?

Chaque jours en est un

chaque jours il n’est plus

 

S’il n’y avait pas de miracle !

Sans trop vouloir être pessimiste, je dirais que la plupart des êtres humains ne croient pas au miracle. Pire, beaucoup pensent que le monde ou l’univers est un véritable chaos sans avenir, sans prétention et sans raison.

C’est très effrayant de penser que cette vision est peut être réelle. Effectivement, si rien d’autre n’existait que la vie sous sa forme la plus banale, tout en restant particulièrement exceptionnelle et impressionnante, mais banale à cause de sa durée, de sa finitude et de son combat peut-être pour subsister en vain, puisque tôt ou tard, il lui faudra expirer à son tour et définitivement pour retourner nulle part.

Cette vision me glace le dos, et pourtant, elle a le mérite d’être évoquée, car, au fond, qui détient la vérité, qui peut, avec certitude et, démonstration scientifique à l’appui, prouver le contraire de cette pensée. Néanmoins, personne ne peut prouver que cette vision est juste !

Résultat, l’homme semble errer dans l’univers sans savoir vraiment quoi que ce soit. Il lui faut alors puiser des informations ou des connaissances dans le passé, dans son histoire, dans la mémoire collective pour chercher quelques éléments de réponses. Et c’est bien souvent là qu’il trouve une source de réconfort.

Il suffit qu’une tradition traverse les âges pour qu’on lui apporte notre adhésion. Pourtant, même ce regard sur le monde reste souvent très fragile, malléable avec le temps et discutable avec l’expérience.

Que faut-il à l’homme pour qu’il envisage le miracle, pour qu’il s’émerveille à nouveau comme lorsqu’il était enfant ?

A-t-il perdu définitivement le rêve, le sens du beau, du merveilleux, de l’insondable ?

Mais tout de même, si nous parlons de miracle, ce n’est pas par hasard. Ce n’est pas seulement à cause des écritures, des contes et des histoires. Il y a bien eu des témoignages véritables que des générations et des générations ont bien voulu nous transmettre. C’est d’ailleurs ce que les écritures tentent de nous laisser comme héritage. Mais ces miracles font peur, car souvent, ils sont accompagnés d’une vision du monde, d’un message annonciateur, d’une valeur à défendre, d’une conduite à tenir, d’une sentence et parfois même d’une condamnation si une chose ou l’autre n’est pas faite.

Alors, le miracle, existe-t-il ?

 

 

Un miracle et je croirais !

Voilà deux concepts qu’il faudrait tenter d’expliquer pour, ne serait-ce que les comprendre et envisager l’idée.

Un miracle, c’est quoi au juste ? Et croire ? On peut se demander à qui ou à quoi on pourrait bien croire. Surtout à notre époque où tout semble nous donner l’impression qu’on est seul dans cet univers, livré à nous-mêmes et en plus, incapable de résoudre quoi que ce soit.

Il ne faut cependant pas tomber dans la noirceur des sentiments, et commencer à voir la vie morose. Ce n’est pas non plus le cas.

Le miracle, nous le cherchons ou l’attendons parfois comme quelque chose qui doit surgir de l’extérieur et frapper nos sens. Un peu comme le ferait un tour de magie, une illusion qui viendrait nous surprendre et nous laisser pantois.

D’autre fois, nous le désirons ardemment, parce que nous sommes au bout du rouleau, que la vie tourne mal à notre désavantage et que rien ne nous laisse plus espérer en un avenir meilleur. Le pire, c’est quand nous désespérons totalement sur le sort d’un être cher. Nous supplions le ciel pour qu’un miracle survienne, que ce qui arrive n’ait jamais eu lieu, que le temps aille à reculons et que nous puissions tout changer, tout entreprendre autrement, tout, sauf ce que nous sommes en train de vivre.

Pourtant, quand ce miracle ou un autre arrive, nous nous mettons à croire. Croire en la vie, croire en dieu, croire en soi. D’un coup, tout devient possible, tout, sans exception. La machine de l’esprit reprend de son entrain et les projets s’annoncent tout en couleur. C’est la vie qui s’illumine, le monde qui évolue, les gens qui sont soudainement plus beaux, plus touchants, plus respectueux.

Tout d’un coup, on ne se laisse plus atteindre par des broutilles. On est moins regardant sur les détails, les oublis, les erreurs, les petites maladresses. On sourit aussi, on rigole plus volontiers, on est enfin joyeux.

Mais ce qui pourrait tout gâcher à nouveau, c’est que la vie continue, que les jours se ressemblent, que les drames se perpétuent et que l’homme reste désespérément un homme.

Alors, le risque est grand. Celui de perdre la mémoire, d’oublier que nous avons reçu un cadeau divin, une opportunité extraordinaire, une chance inouïe et tout à coup sans même qu’on s’en aperçoive, d’un seul coup, on se lamente à nouveau. On pleure de ne pas avoir assez, de manquer de ceci et de cela. Puis on revient au goût amer, celui d’une vie qui semble sans miracle possible.

Alors qu’est-ce que le miracle ?

Peut être justement ce flux et ce reflux, ce tantôt joyeux tantôt triste, d’ailleurs comment pourrait-on apprécier l’un sans l’autre et vice versa.

Le miracle est finalement constamment sous nos yeux, mort, naissance, mort, naissance, à tel point que nous ne le voyons plus, alors nous allons chercher ailleurs si ce miracle existe, comme s’il était sorti de nous, parti…

Nous faisons des miracles tous les jours, en créant notre réalité, croire à l’univers du possible est le plus grand des miracles, c’est ouvrir la porte à Dieu lui-même, c’est l’inviter à venir en vous.

Ce chemin d’Apprentissage est ni plus ni moins régis par la loi d’attraction, à vous de choisir quel miracle  vous voulez voir se réaliser sous vos yeux…

bannière-inscription-eveil- banièrre-468x60-abon-conf

Comments

commentez sur Facebook

Les commentaires sont clos.