Daniel Bornstein, tu as rejoint cette lumière que tu es venu laisser ici même, bon voyage !

bannière-inscription-eveil-

Daniel Bornstein
Merci Mon Cancer

Aujourd’hui est un jour particulier.

 

En effet j’ai connu un ange, il avait oublié qui il était, puis après avoir vaincu la maladie, après avoir livré ses intentions, son expérience, il a rejoint la mer subtile, le souffle vivant ou tous les êtres avec leur cape de lumière flottent dorénavant et pour l’éternité.

 

J’aime à penser que Daniel est un Ange….

 

Daniel Bornstein

Il s’appelait ici bas Daniel Bornstein et il est venu nous apprendre une grande nouvelle puis il est reparti rejoindre sa famille d’âme, là où nous aussi avons un siège permanent.

Très vite au fil de ses articles, de ses réflexions et de ses interventions parfois pugnaces mais toujours respectueuses et franches, nous l’avons aimé….

Lui qui ne supportait pas l’injustice, lui qui malgré son chemin de Vie bordé de tant d’épreuves que la plus part d’entre nous estimons incompréhensibles et injustes, comme la pire des maladies, le cancer et la perte d’êtres chers.

Daniel avait perdu sa première épouse, puis son père, et là c’était son tour d’affronter cette épreuve terrible, le cancer…

 

Donner un sens à l’epreuve, à la vie !

Alors, Daniel à fait ce que peut d’entre nous avons appris à faire, il a cherché à comprendre, à trouver un sens à tout cela, il a trouvé des réponses, il nous les a écrites dans son livre « Merci Mon Cancer », puis il a créé son blog « la vie en je » pour propulser son livre.

Et là il a découvert ce à quoi il ne s’attendait pas, recevoir autant d’amour, de témoignages, de rencontres, NOUS AVONS AIME DANIEL BORNSTEIN, je l’ai aimé et il restera dans mon cœur, sa force, sa détermination, sa douceur, sa bienveillance, son humour, son courage, son humilité, sa clairvoyance, son intégrité et sa dévotion pour l’humain que nous sommes….

Daniel Bornstein, DB, comme décibel, ou, dé si belle, car si la vie est un jeu comme il le disait, c’est un jeu de dé mais si belle, la vie.

Oui, Daniel m’apprit que la vie est un jeu, un jeu subtil, un jeu ou une fois les dés lancés, il nous faut faire avec, accepter le résultat, relancer encore pour faire mieux et partager inconditionnellement pour que d’autres profitent de nos mensonges, de nos erreurs, de nos faiblesses, mais aussi de nos forces, de nos astuces, de nos découvertes et de notre compréhension intime des règles qui permettent aux dés de rouler et de s’arrêter sur le résultat qui est pour nous et pour personne d’autre, ce résultat dont nous ne devons pas tirer le meilleur, mais en faire le meilleur….

Daniel à fait le meilleur de ces dernières années de vie, il s’est livré à des inconnus, il à ouvert son cœur, il a rencontré son âme pour mieux nous transmettre cet amour inconditionnel de la vie, de l’humain, de Dieu avec qui je pense, il a fait la paix….

Si vous êtes dans la souffrance, dans l’incompréhension, si vous trouvez que ce qui vous arrive est injuste, je vous invite à lire son livre « Merci Mon Cancer ».

 

Le sport son plus grand plaisir

Daniel était un sportif, il aimait faire du sport et se dépasser physiquement, d’ailleurs il était prof de sport, alors, la pire des injustices, au-delà de la maladie elle-même et du fait que cette même maladie avait déjà emportée les siens, ceux qu’il aimait, le pire, c’est que son cancer qui allait le priver de ses atouts physiques, l’empêchant de pratiquer ce qu’il aimait le plus, faire du sport, il faut savoir que le cancer de la moelle osseuse ne permet plus aucun efforts physiques, pire encore, les os peuvent se briser juste en marchant, ou, en s’asseyant sur une chaise.

Malgré cela Daniel Bornstein a écrit son livre et il a choisi un titre déconcertant pour beaucoup d’entre nous, « Merci Mon Cancer ».

Rien que cela résume Daniel Bornstein, un être lumineux, capable d’accepter, de rechercher la quintessence et de la trouver là, ou, personne n’irait la chercher.

Comme quoi notre notion du bien et du mal, notre notion de la culpabilité, notre habitude à se demander ; mais pourquoi sa m’arrive, à moi ?

Cela n’est rien d’autre que la barrière que nous fabriquons de toute pièce, le mur plus ou moins haut, plus ou moins épais que nous érigeons nous même, ce mensonge qui nous empêche d’accepter l’épreuve de trouver la lumière dans la plus grande obscurité.

C’est dans cette obscurité que s’est plongée Daniel, c’est également là qu’il a été le plus lumineux, ses écris en témoignent….

Je l’ai déjà exprimé plusieurs fois sur ce blog, je pense que nous choisissons notre vie avant de naître ici-bas, nous choisissons nos épreuves dans un but précis et réfléchis, en refusant ce qui se présente à nous, c’est nous-même que nous trompons, c’est nous-même que nous privons de ce que nous nous sommes offerts ; apprendre, évoluer, rayonner, grandir….

Daniel avait bien compris cela, et son exemple est un sillon lumineux laissé à cet endroit ou on se perd, à cet endroit ou la souffrance nous domine, ou l’obscurité est tellement épaisse, que le simple fait de respirer nous fait suffoquer. Oui, voilà ce qu’a fait Daniel Bornstein, il est venu tracer une voie de lumière, un phare dans la nuit pour que tous ceux qui se perdent en cet endroit puissent trouver le point d’ancrage qui leur permettra d’apprendre, de sortir de leur mensonge, de se trouver, de se comprendre, de s’aimer et d’accepter à leur tour d’alimenté par leur énergie ce chemin vers le merveilleux, l’amour inconditionnel….

 

Merci Daniel, merci ton cancer, va en paix mon ami, bel ange de lumière….

Daniel Bornstein

bannière-inscription-eveil- banièrre-468x60-abon-conf

Incoming search terms:

    Comments

    commentez sur Facebook

9 Commentaires

  1. Bonjour Enzo,
    Quel magnifique article, plein de sensibilité et d’amour! C’est un très bel hommage que tu rends à Daniel avec tes mots.
    Je ne l’ai pas connu beaucoup, mais c’est grâce à lui que j’ai découvert ton blog et tant d’autres. Il avait rédigé un article sur la gentillesse et en avait publié le lien sur linkedin. En le lisant, j’ai tout de suite aimé son esprit lumineux et l’amour qui se dégageait de son blog. En lisant les autres commentaires et en cliquant sur le lien des blogs, c’est ainsi que j’ai découvert des merveilles, des sites accueillants, bienveillants, où il fait bon se ressourcer, dont le tien.
    Alors, un grand merci Daniel pour m’avoir indirectement invité à suivre cette lumière et merci à toi, Enzo, pour cet article très touchant, aussi lumineux que l’était Daniel.

  2. Merci pour m’avoir envoyé ce beau message d’espoir. Lorsque la maladie nous frappe fort où frappe un de nos proches, nous sommes toujours révoltés par cette sordide souffrance de l’être aimé(e).

    Je vais le lire, il va peut-être me réconcilier avec cette maladie qui élimine de plus en plus de personnes et qui nous fait sentir plus qu’ impuissant pour aider et illuminer leur fin de route et comprendre le chemin lumineux qu’ils auront dorénavant à parcourir sans nous (dur à saisir et surtout à accepter).

    Peut-on vraiment remercier ……..

    • Il y a donc un nœud à travailler là Marie Claude !

      Accepter c’est dur, il est vrai, quand la compréhension nous dépasse,
      acceptons juste le fait que nous sommes rien ici bas et ayons l’espoir qu’un jours nous connaîtrons la vérité.

      Au plaisir Marie Claude

  3. bonsoir Enzo

    merci pour ce très bel hommage à notre ami, notre frère de Lumière.

    pour moi aussi, Daniel est l”un de mes anges gardiens

    @ bientôt mon ami

    Phil

  4. Bonsoir Enzo,

    C’est avec bien du retard que je viens te remercier pour ton magnifique article en hommage à Daniel. J’avoue que j’ai eu besoin de temps pour revenir…les larmes ont bien sûr coulé en te lisant, mais plus d’émotion que de tristesse parce que tu as compris Daniel, l’essence de Daniel.
    Merci pour tant de finesse, de sensibilté et d’amour.

    Je te souhaite le meilleur, pour toi et tes proches, ainsi qu’à ton blog.
    Amitiés.

    Marina

    • Wouhaou ! Marina

      Quel beau cadeau que ton commentaire ce matin.
      Il est 5H00, comme d’habitude je démarre ma journée,
      comme d’habitude je prends connaissance des merveilleux
      commentaires que l’on aura bien voulu me transmettre.

      C’est ce moment de ma journée que je préfères,
      prendre connaissance de l’écho…..

      Je suis honoré de ta visite, ce matin tu me permets
      de me reconnecté à Daniel, je pense souvent à lui,
      mais ce matin je ressens sa présence grâce à toi
      et cela rempli mon coeur, je viens de relire cet
      article que j’aurais mis tant de temps à écrire,
      à lui écrire….

      Je n’ai pas connu Daniel physiquement, mais
      nous nous sommes rencontré sur un autre plan,
      plus subtil et plus vaste.

      Daniel nous a laissé une grande richesse
      de coeur et d’esprit et cette connexion matinale
      me le rappelle, merci à toi d’être là…..

      Avec tout mon amour et ma reconnaissance

      Enzo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

bannière-inscription-eveil-