Dans la série Liberté : Quel est la chose essentielle pour vraiment être libre 8/8

bannière-inscription-eveil-

Une seule chose qui reste vraiment importante, c’est le pardon

L’étape essentielle pour notre liberté, c’est de pouvoir pardonner et accepter de l’être tout autant. En effet, si nous restons centrés sur la colère, la vengeance, le mépris et la haine, nous attirons à nous cette vibration désobligeante.

Finalement, le problème ne concerne plus celui qui a connu une erreur, mais à vous qui n’arrivez pas à guérir et à retrouver la paix intérieure.

Il faut apprendre à pardonner la personne qui vous a fait du tort. Donner son pardon, ce n’est pas donner l’absolution. On confond trop souvent pardon et absolution.

Peut-être souffrez-vous d’un malentendu enduré durant votre enfance, un mal qui vous fait encore souffrir.

L’individu qui en est la cause n’est plus là, il ne peut donc pas se mettre à votre disposition pour régler le problème, mais peut-être n’est-ce pas aussi indispensable que cela en a l’air ? D’ailleurs se doit-il vraiment d’être là ? Est-ce indispensable ?

Vous libérer de votre douleur émotionnelle ne signifie pas que vous ne faites rien ou que rien ne se passe en dehors de vous-même. Cette libération signifie simplement que vous ne vous laissez plus manipuler par l’émotion.

Rendez-vous compte que le pardon n’est pas démenti. Ce qui a provoqué la douleur reste un événement véritable, reconnu et passé.

Nier son existence et penser que c’est pardonné signifie que la douleur est encore trop présente et trop lourde à supporter. Tous les pardons ne se règlent pas de la même façon.

On peut parfois espérer de la personne qui nous a fait du mal une véritable repentance et une remise en question profonde.

Dans ce cas, la personne peut même jouer un rôle important dans la transformation de la douleur en pardon jusqu’à la réconciliation. Néanmoins, cela n’est pas toujours possible, et même, certaines relations seraient sans doute toxiques tant sur le plan mental, que physique.

Parfois, on ne peut pas attendre de son bourreau qu’il comprenne ou qu’il se repente, parfois même, on ne le souhaite pas. Et dans ce cas, il faut arriver à pardonner, non pas excuser la personne, ni lui donner l’absolution.

Non, rien de tout cela ! Les excuses de l’autre ne doivent pas être le seul motif pour donner le pardon.

Arriver à pardonner donne un sens à votre vie. Vous n’attendez rien de l’autre en échange. Peut-être ne sait-il même pas que vous l’avez pardonné et ça n’a vraiment aucune importance.

L’idée, c’est que vous vous réconciliez avec vous-même. Pardonner dans le sens que vous allez pouvoir oublier cette affaire, vous en défaire et laisser aller les émotions pour qu’elles disparaissent.

L’essentiel, c’est d’être vrai envers soi-même et d’intégrer votre vérité. Quand vous vous sentez libre et vrai, vous n’éprouvez plus aucune censure interne.

La séparation avec l’être authentique disparait quand nous sommes vrais.

N’allez pas imaginer qu’être vrai vous dispense des craintes, des ennuis ou des dettes par exemple. Vous n’allez pas rester éternellement sur un petit nuage rose, au-dessus de tous les autres.

Vous devez faire face à vos défauts, votre vulnérabilité et vous confronter à votre vraie nature.

Rappelez-vous seulement ceci :

Essayer d’être quelqu’un d’autre est très épuisant pour le corps et l’esprit. Cela vous confirme dans l’idée que vous ne valez rien.

Ça n’est évidemment pas une bonne manière de se construire, de développer son amour-propre et la confiance en soi.

En n’étant pas vous-même, vous risquez d’être souvent déstabilisé et d’éprouver de la crainte.

On se rendra forcément compte que vous n’êtes pas dans le vrai.

En découvrant l’individu imaginaire que vous créez de toutes pièces, on reconnaîtra votre hypocrisie, que vous êtes un menteur et qu’on ne peut pas vous faire confiance.

Le vrai bonheur, c’est réussir à se réaliser dans la vérité de notre être et dans l’accomplissement de notre réalité. Ainsi, nous rendons possible la paix !

 

Conclusion

Carpe Diem !

Ne remettez pas à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui !

D’autres devises pourraient s’ajouter, mais en résumé, sachez profiter de chaque instant que vous offre la vie.

Les obstacles ne sont là que pour marquer votre progression, ils ne sont pas là pour vous empêcher d’avancer. Si un problème s’impose, ne le fuyez pas, il n’existe que parce qu’il y a une solution.

Et si toutefois, vous ne trouviez pas la solution, c’est qu’elle n’existe pas, ou pas encore, et que ce problème n’en est pas un.

Ne vous cachez pas, mais trouvez qui vous êtes et affichez-vous grand et fort. Une fausse image ne vous apportera rien, tout comme cacher vos véritables sentiments.

Ils ne doivent pas être une douleur, mais un signe de vie et d’émotion. Votre vie entière doit être émotion, celle du bonheur de jouir de chaque instant.

Longue vie à vous et sentez-vous enfin libre !

Enzo Ventura

 

 

Lisez les articles de la série liberté, devenir libre…

Article 1 : Dans la série liberté : Les 6 étapes pour connaître ce qui est vrai pour vous 1/8

Article 2 : Dans la série Liberté : Faiblesse et défaut, faites vous semblant d’être quelqu’un d’autre ? 2/8

Article 3 : Dans la série Liberté : La méditation pour trouver le calme et se libérer 3/8

Article 4 : Dans la série Liberté : Les émotions sont elles bonnes ou mauvaises ? 4/8

Article 5 : Dans la série Liberté : Libérez-vous en vivant l’instant présent 5/8

Article 6 : Dans la série Liberté : Admettre ses erreurs pour se libérer 6/8

Article 7 : Dans la série Liberté : Se résigner face à un problème, est-ce la seule solution ? 7/8

Article 8 : Dans la série Liberté : Quel est la chose essentielle pour vraiment être libre 8/8

Vous pouvez également Lire la série Loi de l’Attraction pour changer de vie
cliquer ici
bannière-inscription-eveil- banièrre-468x60-abon-conf

Comments

commentez sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

bannière-inscription-eveil-